Améliorer son hygiène de vie avec l'approche naturopathique

 

Hygiène de vie

Mon cancer me permettra peut-être de prendre un peu de recul et de pouvoir repenser mon hygiène de vie au quotidien par l’approche naturopathique.

Cette approche d’hygiène de vie ne doit pas être considérée comme une alternative aux traitements en cours donnés dans le cadre allopathique mais comme une voie complémentaire. Son principal intérêt est à la fois et selon la situation, soit d’aborder dans les meilleures conditions possibles le traitement envisagé par le médecin (chimio, radio ou intervention chirurgicale) soit d’en limiter les effets secondaires.

Cette hygiène de vie peut être appliquée sur tous les plans de la vie quotidienne.

Nous nous bornerons ici à quelques principes généraux et de bon sens, sachant que :

1) Ce « programme vitalité » devra être adapté à votre profil, à vos propres circonstances de vie, votre « vitalité » ainsi qu’à à vos contraintes quotidiennes.

2) L’objectif sera pour le naturopathe de renforcer votre terrain.

N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre naturopathe qui pourra vous accompagner dans cette nouvelle étape.

Au quotidien, je privilégie :

- Relaxation, détente et tout ce qui peut m’apaiser au quotidien : bains tièdes ou chauds, pratiques respiratoires, auto-massage, massage, gym douce, auto-hypnose, diffusion d’huiles essentielles relaxantes et plus généralement toutes les techniques  de sophrologie (voir fiche…du site).

- Exercices physiques : ils devront être adaptés à la vitalité de la personne et à ses goûts ainsi qu’aux priorités conseillées par le naturopathe.

- Une alimentation santé. Pour ce dernier volet, toujours du bon sens et se souvenir que plus les conseils généraux sur les aliments à privilégier ou certains à limiter, la façon dont vous digérez sera la plus importante. Dans ce domaine particulier, votre naturopathe pourra vous donner tous les conseils.

Notamment :

Des fruits et légumes biologiques ou locaux (crus et cuits)

Des huiles (olive, noix, colza,…) non raffinées

Des céréales complètes

Des oléagineux (noix, noisettes, amandes,…)

Des protéines animales biologiques et de bonne qualité (principalement à base de petits poissons, d’œufs, de viandes blanches et volaille) sans oublier des protéines végétales (légumineuses)

Des produits laitiers en quantité modérée en privilégiant ceux à base de chèvre ou de brebis

Sucre intégral (de type Rapadura) pour vos desserts

Des boissons (eau de sources, jus de légumes frais et tisanes ou thé vert)

 

Auteur :

Source : Frédéric Boukobza - ISUPNAT